Peinture salon : les 4 erreurs à éviter

salon-canapé-déco-intérieur

Le salon constitue l’accueil principal de la maison. Aussi, la décoration intérieure est cruciale, lequel dépend en premier de l’agencement, mais aussi de la peinture des murs. En somme peintures, meubles et objets ont les mêmes importances. Mais dans la logique des choses, la peinture passe toujours en premier et ne pardonnera pas vos erreurs, car les réparations risquent d’être désagréables et prendront du temps.

Erreur n°1 : ne pas tenir compte des choix des mobiliers

Peindre une maison n’aura pas les mêmes frais que les prix de l’ensemble des mobiliers. Mais même si le budget n’est pas aussi considérable, le coût de la peinture constitue une dépense majeure dans l’ensemble du projet. Le site terra-pinctura.be propose des conseils sur mesure qui vous seront d’une aide précieuse. Le professionnel de peinture est en effet assez placé pour vous orienter dans le choix des mobiliers et notamment leurs couleurs et agencement. Le cas échéant, place aux faux pas et à un rendu peu appréciable.

Erreur n°2 : Faire le too-much

Auriez-vous déjà vu un salon arc-en-ciel ? Certes, le peintre d’un tel œuvre ne sera pas sanctionné bien au contraire à vos yeux. Diversifier les murs d’une couleur chaude et différente est un pari un peu risqué et peu pratique. Les couleurs chaudes de tous les côtés des murs créeront une impression d’éxiguité. Mais il serait aussi trop dommage de rester trop sobre, c’est-à-dire se limiter à un ton unique dans un endroit assez spacieux. L’idéal serait un plafond appliquée d’une peinture plus claire laquelle sera dégradée pour les murs et conjuguée avec du sombre au sol. Si vous désirez en abuser des couleurs, misez sur des tableaux XXL ou chez les mobiliers.

Erreur n°3 : Suivre les chartes de la couleur

Si les tendances phares en matière de décoration intérieure se déclinent en industriel, vintage, campagne, bohème, naturel, épuré et moderne, il y a forcément des codes de couleurs de salon dictées qui leur seront harmonieux. Ne citons que le terracota de l’industriel, l’ambiance marron avec toutes ses nuances à marier avec un mur éclatant chez le style naturel cocooning et le vert et les blancs avec ses nuances dégradées vers des tons plus sobres dans le cas d’un moderne épuré. Pour égayer l’ambiance, quelques couleurs chaudes dans les profilés des fenêtres, des murs bicolores sont également permis.

Erreur n°4 : Négliger l’éclairage

L’exposition du salon est primordiale, mais l’architecture a toujours prisé les parties les plus exposées pour y aménager le salon. Le cas échéant, quelques conseils s’imposent. Notons en premier qu’il est interdit une exclusivité blanche dans un salon assombri. Jouez par contre dans les nuances des couleurs chaudes uniques pour les plus exposées, conjuguez avec la clarté du plafond pour des murs en pastel et en souhait de terracotta, assurez-vous que le salon est assez spacieux. À la tombée de la nuit, c’est aux rôles des éclairages artificiels de garantir l’ambiance du salon, soit il ne faut pas ternir le plafond pour soutenir l’éclairage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *