Déjointer un mur : ce qu’il faut savoir

Déjointer un mur

Les joints ont un rôle esthétique, mais aussi, et surtout, ils protègent la façade. Avec le temps, il se peut qu’on ait besoin de changer ces joints, car ceux-ci commencent à s’effriter ou être impossible à nettoyer. Encore faut-il enlever ces anciens joints avant de pouvoir réaliser des nouveaux.

Enlever les joints

Comme mentionné, on peut remplacer les joints pour de nombreuses raisons. A savoir l’état de ceux-ci : formation des fissures ou effritement. De même, avant de faire une rénovation complète d’une façade, le déjointage est une étape indispensable. Enfin, quand les joints ne répondent plus à n’importe quelle méthode de nettoyage, il est temps de changer pour des raisons notamment esthétiques.

Il importe de souligner que des joints fissurés ou effrités sont d’abord peu esthétiques, mais cela peut aussi être dangereux pour la construction. En effet, cela favorise l’infiltration d’eau. C’est justement pour cette raison qu’il est recommandé d’aller sur castermanronald.be afin de confier ces tâches à des professionnels. Il s’agit d’une opération importante et il faut aussi penser au rejointage. Il faut des compétences pour réaliser cela afin de tirer meilleur profit des travaux.

Les techniques de déjointage

Il y a principalement deux méthodes de déjointage. D’abord, on peut buriner les joints. En utilisant un burin et un marteau, l’opération consiste à enlever morceau par morceau les anciens joints. En ce faisant, veiller à buriner le plus profond possible afin de s’assurer d’avoir une bonne base pour les nouveaux joints. De plus, il vaut mieux procéder à l’horizontale d’abord et la partie verticale s’enlèvera plus facilement.

La deuxième méthode utilise une meuleuse. C’est une technique rapide et qui est particulièrement efficace sur les joints fins et peu résistants. Par ailleurs, cette opération génère beaucoup de poussières. De ce fait, veiller à brancher un aspirateur à poussières avec la meuleuse. Avec les deux techniques, il est recommandé de profiter de l’occasion pour remplacer les briques endommagées.

Pour le choix de la méthode, cela dépend bien évidemment de la situation. Si utiliser la meuleuse est plus rapide et permet d’avoir un rendu plus propre et précis, cela a un coût plus élevé. Contrairement à cela, utiliser un burin coûte moins cher, mais requiert une main de chirurgien afin d’éviter de dépasser les joints et d’abîmer les briques. A choisir donc selon la situation et selon le budget.

Le rejointage

Après avoir enlevé les anciens joints, il faut bien évidemment faire du rejointage et cela, dans les plus brefs délais. Il y a différents aspects de joint au choix en allant du joint plat au même niveau des briques jusqu’au modèle plus compliqué comme le joint de coupe. Ce dernier se reconnaît par les coupes en biais sur les deux côtés.

Outre cela, il y a le joint lisse, le joint creux ou encore le joint d’ombre. Cela dépend du goût et du résultat souhaité notamment en termes de finition. De même, il faut noter qu’il est possible de teindre les joints avec différentes couleurs. Le blanc, le gris et le noir restent les classiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *